En quoi consiste la greffe capillaire?

greffe capillaire

Pour gérer l’alopécie, de nombreuses personnes font recours à la chirurgie esthétique et plus précisément les greffes de cheveux. Ces derniers sont meilleurs et naturels comparativement au port d’une perruque. La « Follicular Unit Extraction » (technique FUE) et la « Follicular Unit Transplant » (technique FUT) sont les deux techniques utilisées pour cette intervention chirurgicale.

Greffe capillaire : la technique FUE

La technique chirurgicale de greffe capillaire FUE consiste à prélever des follicules pileux sur l’arrière du crâne et précisément sur le cuir chevelu. Ces extraits sont ensuite directement réimplantés sur la partie souffrante de calvitie.

Le principe de base du FUE

L’opération n’est réalisable que par un chirurgien qui, à l’aide d’un bistouri, prélève une seule unité folliculaire à la fois. Cette dernière est plus généralement composée d’un nombre de cheveux compris entre un et quatre. Néanmoins, pour le traitement d’une zone, il faudra utiliser entre 1000 et 5000 unités. Cette opération nécessite d’abord de la patience chez le sujet, mais aussi une précision et de la minutie chez le chirurgien.

Le public cible de la technique FUE

La « Follicular Unit Extraction » est mieux destinée pour ceux qui ont besoin de faire de petites retouches et reste moins adaptée sur les grandes parties. Étant donné que les hommes de moins de 40 ans ont l’habitude de perdre de petites portions de cheveux, la technique les convient le mieux. Par contre, les sujets les plus âgés sont plus confrontés à perdre leurs poils en grande quantité et devront alors trouver une autre alternative.

La durée et la phase postopératoire

Techniquement, la moyenne des unités folliculaires prélevées lors d’une opération est d’environ 3000 ou 3500. Cependant, elle reste un savoir-faire peu douloureux avec des cicatrices presque invisibles, mais aussi une guérison plus rapide.

Par ailleurs, sous anesthésie locale, la chirurgie esthétique se basant sur la FUE dure généralement entre cinq et dix heures. Il est aussi important d’attendre six mois au minimum pour se faire réopérer afin de terminer la greffe.

La technique FUT

La technique FUT encore appelée la « technique de la bandelette » est la plus courante pour la réalisation de la greffe de cheveux. Pour le faire, le chirurgien prélève une fine bandelette de cuir chevelu sous la nuque et y récupère quelques greffons.

Le déroulement de l’opération

Sous anesthésie locale, la technique FUT dure en moyenne de deux à quatre heures et vous ne sentirez presque aucune douleur. D’abord, le chirurgien s’occupe à suturer la partie où a été prélevée la bandelette. Pendant ce temps, l’équipe médicale se charge non seulement de la séparation des unités folliculaires, mais aussi de la préparation des greffons.

Ensuite, le spécialiste procède à l’implantation des greffons de façon manuelle et avec de bonnes précautions. Le transplant s’intègre rapidement dans la peau et le bandage n’est pas obligatoire. Le sujet sera même en mesure de rentrer chez lui le soir après l’opération. Une greffe de cheveux avec la technique FUT nécessite rarement une seconde intervention.

La phase postopératoire

L’unique inconvénient observé avec cette technique est l’apparition d’une fine cicatrice qui sera néanmoins dissimulée sous les cheveux. Bien que les cheveux greffés se mettent à pousser après une dizaine de jours environ, les résultats se remarquent après quelques mois.

En somme, vous pouvez vous baser sur la chirurgie pour pallier vos chutes de cheveux. En fonction du niveau de votre alopécie, vous pouvez choisir la technique FUE ou FUT




Ajouter un commentaire

Lorem dolor. fringilla ultricies pulvinar Donec ut venenatis, ut quis, libero