Comprendre et combattre la cellulite

cellulite

Il n’est rien de plus logique que de bien étudier l’adversaire pour pouvoir le vaincre. L’adversaire, ici, est la cellulite, mais encore, il faut bien savoir la distinguer. Il existe en effet ce qu’on appelle la cellulite infectieuse qui se manifeste par l’inflammation des tissus cutanés. Or, la cellulite dont on parle ici est toute autre. C’est cet amas de graisse localisée qui fait obstacle à la belle silhouette de la femme.

Une tête bien faite pour faire face à la cellulite

Il faut vraiment apprendre et comprendre ce qu’est cette disgracieuse peau d’orange pour être en mesure d’adopter la meilleure stratégie pour la combattre. Ce n’est pas tout. On ne se contente pas de remplir sa tête de connaissances. Le moral y est pour quelque chose. Il faut être bien dans sa tête. C’est l’une des armes efficaces pour lutter contre les excès de graisses localisées, le stress ne faisant qu’empirer le mal.
Ceci dit, sachez que le corps humain est doté de cellules dont le rôle est de stocker des graisses. Pourquoi les graisses, diriez-vous ? Celles-ci vont partir en combustion pour se transformer en énergie lorsqu’on déploie un effort physique. En d’autres termes, si on reste sédentaire, les graisses demeureront. Elles s’accumuleront en certaines parties du corps, souvent dans l’hypoderme, et formeront la cellulite. On commencera alors à s’apercevoir que l’épiderme se matelasse sur les zones concernées. Des capitons se forment. Quand on pince la peau, on remarque un aspect ressemblant à la peau d’orange. Chez les femmes, la vue d’une telle « anomalie » rend anxieuse, et pourtant, le stress fait perdre de l’énergie. Pour compenser ce manque, on a tendance à se nourrir de sucre raffiné… et de mauvaises graisses, alors que c’est le meilleur moyen de favoriser l’installation des amas graisseux.
Il faut donc s’aimer malgré tout, d’autant plus que le fait d’attraper la cellulite n’est pas toujours de notre faute. La lipodystrophie superficielle, comme les scientifiques la décrivent, peut provenir d’une insuffisance circulatoire héréditaire. Elle peut aussi survenir à un certain âge à cause de fluctuations hormonales.

Équipez-vous du nécessaire

Le strict minimum à avoir est le bon choix des vêtements en attendant que la cellulite s’atténue. Il faut accepter votre corps avec ses défauts en le mettant en valeur. Habillez-le comme il le faut, à votre goût. Optez pour un look dissimulant au mieux votre cellulite tout en reflétant votre personnalité. Cela vous permettra de mieux de vous affirmer.
Ensuite, équipez-vous du nécessaire pour vous débarrasser de vos capitons. Procurez-vous d’une crème anticellulite, d’un appareil de massage ou autre produits. Découvrez tout chez Bellak.

De bonnes dispositions à prendre

La peau d’orange ne disparaît pas d’elle-même. Il faut prendre les bonnes dispositions pour la prévenir ou l’atténuer, à commencer par l’alimentation.
Jusqu’à leur vingtième année, les jeunes ont tendance à se gaver de friandises. Ils aiment également le sel, alors que cette denrée favorise la rétention d’eau. Or, si l’on consomme excessivement du sucre raffiné, à la trentaine, âge ou le métabolisme commence à ralentir, ces sucreries vont se transformer en amas graisseux. Par quel principe ?
L’absorption excessive de sucreries entraîne une forte sécrétion d’insuline, hormone sensibilisante pour les cellules de stockage de graisses dans le corps. Le sucre se transforme en glycogène. Il va prendre place dans les cellules adipeuses, formant ainsi les capitons.
Il faut donc équilibrer l’alimentation. Composez votre nourriture quotidienne de fruits, légumes, protéines et féculents. À titre d’exemples, voici quelques aliments recommandés :
• Les fruits et légumes anti-cellulites
Citons le chou, le poireau, l’oignon et l’ananas.
• Le thé vert
C’est le remède contre la rétention d’eau. Cette boisson diurétique est un parfait purificateur de l’organisme. Elle est à la fois amincissante.




Ajouter un commentaire


CAPTCHA Image
Reload Image